Nos actions nationales

Tu ne nous connais pas, mais tu connais nos actions

La Jeune Chambre Economique Française ou son antenne internationale la JCI sont initiatrices de nombreux projets soutenus par des organisations internationales.

Une fois créées ces projets sont transmis à des tiers. C’est comme cela que certains projets qui sont rentrés dans nos vies quotidiennes sont à l’origine une expérimentation imaginée et testée par une Jeune Chambre.

La journée Mondiale des Droits de l’Enfant

La JUDE est, en 1989, une action locale de la JCE de Romilly/Seine. Reprise par d’autres JCEL les années suivantes, puis par des JCE étrangères en 1993-94, elle est reconnue par JCI en 1995. La JCEF sensibilise des députés et obtient en avril 1996 – loi 96-296 – la reconnaissance du 20 novembre comme Journée Nationale des Droits de l’Enfant.

En 1998, à l’issue de la Conférence de Zone Europe qui se tient à Monaco, Son Altesse Sérénissime Le Prince Albert de MONACO accepte d’être porteur, devant l’Assemblée Générale des Nations-Unies, d’une résolution visant à la création d’une Journée Universelle des Droits de l’Enfant. Plus de 23 pays s’engagent à soutenir la démarche. En 2002, l’ONU inscrit le 20 novembre au calendrier des manifestations internationales comme Journée Mondiale de l’Enfance.

Les containers de récupération du verre

En 1975, la Jeune Chambre Economique de Vichy se lance un défi ambitieux pour la préservation de la planète : celui d’instaurer un circuit de récupération du verre perdu par la mise en place de conteneurs dans la ville.

Par la suite, près de 70 jeunes chambres locales reprendront cette idée sur tout le territoire, et la transmettront aux structures susceptibles de la développer et de la pérenniser. Grâce à leur action conjointe, aujourd’hui, le tri du verre fait partie des gestes écologiques simples de notre quotidien.

Les numéros d’urgence 18 et 119

Au début des années 1980, la sensibilisation de la population aux risques domestiques est une des nombreuses préoccupations des citoyens engagés membres de la JCEF.
Dans cette optique, la Jeune Chambre Économique de Nantes monte le projet « Sauver une vie », qui aboutira en 1984 à l’adoption par les pouvoirs publics d’un numéro d’appel d’urgence unique aujourd’hui incontournable pour tous, le 18.

De la même façon, le numéro à 3 chiffres 119 pour prévenir la maltraitance des enfants adopté en mars 1997 a été imaginé par une Jeune Chambre Française en 1996

Les rues piétonnes en Centre-ville

La réhabilitation des espaces urbains fait partie des thématiques phare portées par les jeunes chambres locales, à travers des actions d’envergure comme le développement des rues piétonnes. L’objectif de ce projet national développé à la suite d’une initiative de la JCE lyonnaise en 1960 ?

Objectif: redonner leur place aux piétons en aménageant des voies qui leur sont dédiées. Ce concept a depuis été déployé un peu partout en France comme instrument de dynamisation des centres villes.

Recyclage des médicaments

Santé publique et environnement sont deux problématiques étroitement liées sur lesquelles a travaillé la Jeune Chambre Économique de Rochefort dès les années 1980, à travers son action sur le recyclage des médicaments.

De nos jours, rapporter en pharmacie les produits à usage humain, périmés ou non, est devenu un de nos bons réflexes éco-citoyens, désormais promu par l’association Cyclamed en charge du circuit de collecte et valorisation de ces produits.

Projet économique de la Défense à Paris

L’implantation du quartier d’affaires de la Défense, dans la banlieue ouest de Paris, est un exemple reconnu de rénovation urbaine, d’innovation économique et architecturale.

Mais savez-vous que ce projet a vu le jour grâce aux travaux d’enquête menés par la Jeune Chambre Economique de Paris, à la fin des années 1950, auprès des chefs d’entreprises de la capitale ? Avec l’appui des institutionnels de l’époque, l’idée de « Cité des Affaires » portée par des jeunes engagés (Olivier Giscard d’Estaing en tête) a abouti à l’édification du plus grand complexe d’Europe par l’étendue de son parc de bureaux.

Menu